La France de ferme en ferme 2018

Nos producteurs de fromages de chèvres et de Bœufs Highland étaient bien présents ce jour là, pour participer à cet évènement national de portes ouvertes et visite de leur ferme.

GAEC FERME SUR LA TOUR

Sur nos collines du Bugey, le troupeau de vaches Highland Cattle paraît paître dans des prairies écossaises en cette période printanière.
Cette année, la ferme a reçu la visite de près de 2500 personnes. Record de l’année dernière, battu ! Ce sont les amis et la famille d’Alice COUROUBLE et Olivier COCHE qui nous accueillent. Le papa d’Alice sera d’ailleurs notre guide pour cette petite visite !
La ferme se concentre visiblement sur le bien être animal. Les veaux sont prês de leurs mères, mangent du foin, de l’herbe, et continuent de boire du lait de temps à autre. Nos producteurs vivent principalement de la vente à la ferme. Cela représente 60% de leur production. Et petite touche de modernité, les commandes peuvent également se faire via leur site internet ! Le reste est réservé pour les Amaps. Nous sommes six Amap à bénéficier de leur travail.
Les bœufs Highland ont un rôle écologique sur la ferme. Ils ont pour objectif d’entretenir les 60 hectares d’anciennes vignes. Cela évite que celles-ci ne tombent en friches.
Avec leur 35 centimètres de poils sur tout le corps, ces boeufs peuvent donc rester dans leur pré tout l’hiver.

EARL LA GRANDE FONTAINE

Suite du programme à la chèvrerie de Jujurieux !
Deux mille trois cent personnes sont venus rendre visite aux chèvres ce week end là. Elles comptaient d’ailleurs sur les invités pour les nourrir.
Nous découvrons tous les détails de fabrication du fromage depuis la collecte du lait jusqu’au fromage dans nos assiettes. Grâce à de la présure naturelle issue des chevreaux, le lait coagule lentement dans son bac pendant 24 heures. Une fois le lait caillé, il est moulé en faisselle, pour notre plus grand bonheur ! La fabrication se terminera avec le séchage à 15° de quelques jours pour les bouchons à 1 mois pour la tome.
Des travaux pratiques attendent les enfants après une démonstration. Ils ont pu mouler eux-mêmes leur fromage et repartir fièrement avec le résultat de leur travail !
La propriété compte également des vaches Charolaises, mais c’est une toute petite activité annexe.
Fin de la visite sur une belle dégustation de fromage de chèvre, des crêpes sucrées et salées, de charcuterie accompagnée d’un vin pétillant, produit par nos agriculteurs à la ferme. Un beau casse croûte !

Les Montbéliardes quant à elles, sont bien au chaud.
La visite se termine par les cochons, 60 mâles qui vadrouillent tranquillement à leurs occupations dans leur pré. Les sangliers étant attirés par les femelles, Alice et Olivier ont donc résolu ces conflits avec leurs cousins sauvages en ne mettant que des mâles.
Notons qu’il n’y a pas de chien de troupeau. Seule la confiance de leurs animaux et la patience les accompagnent quand il s’agit de changer les bêtes de pré.
Autour d’une dégustation de charcuterie, Alice nous confie qu’il leur manque des terrains pour s’agrandir. Ils espèrent pouvoir faire leur propre foin pour leurs animaux, un jour.

Vivement nos prochains paniers de l’AMAP, parce qu’avec tout ça, notre appétit et notre palais se languissent !